Combien de dents peut on arracher en une fois

Arracher une dent est une pratique d’ordre chirurgicale qui est réalisée lorsque les canines ou les molaires sont en mauvais états. Il peut s’agir d’une fracture, de problème parodontal, de délabrement dentaire important. La solution qui se présente est d’extraire certaines dents. Pas une ou deux, mais il est possible d’enlever plusieurs dents en une fois. Le nombre dépendra surtout de l’ampleur du mal et de la suggestion du chirurgien-dentiste. Si l’infection ou la carie est de grande amplitude, l’extraction de toutes les dents pourra être le seul recours.L’intervention sera faite au bout de quelques heures durant lesquelles le patient est sous sédatif local ou général.

Prendre d’abord connaissance du processus d’extraction

Pratiquer une intervention chirurgicale pour extraire une dent est souvent une meilleure option en cas de carie. Il peut également s’agir d’autres problèmes comme un encombrement, un traumatisme ou une maladie.Quand il est question d’extraire une dent, l’opération dentaire est considérée comme de la routine. Il existe aussi une éventualité dans laquelle plus d’une seule soit retirée à la fois.

Procéder à une extraction de plusieurs dents de suite se révèle être une technique plus complexe que s’il s’agissait d’une dent. Il est totalement possible de survivre sans une ou deux dents, mais la perte d’un nombre plus consistant nécessite plus de délicatesse.

Dans ce cas, il sera capital de remodeler l’os de la mâchoire afin de mettre en place une prothèse ou un pont dentaires. À cette question de savoir combien de dents peut-on arracher en seule fois, la réponse semble plus évidente. Il faut avant tout comprendre qu’il n’y a pas de nombre défini de dents pouvant être extraites en toute sécurité, et ce en une seule fois. S’il y a un facteur véritable en prendre en compte, c’est l’état de santé dentaire du patient et des recommandations de son chirurgien-dentiste.En fonction du profil de la personne, ce spécialiste va se charger de lui fournir les recommandations dont elle doit être informée.

LIRE :  A quoi sert une conseillère en lactation

Quand on parlera d’extractions complètes, il faut généralement penser à ces patients qui sont atteints d’une maladie de gencive (parodontale) très avancée. Dans cette circonstance, il y a de fortes chances que cela entraine des caries et des infections sévères. Ceux-ci peuvent être traités par l’extraction de toutes les dents du malade.

Cette intervention chirurgicale comme bien d’autres se déroule sous anesthésie locale ou générale. Cette dernière peut être réalisée dans un:

  • Cabinet privé ;
  • Une ambulance ;
  • Un hôpital du jour.

Dans l’une ou l’autre des conditions, il est possible de rentrer le même jour. En fonction de la complexité de l’opération, elle peut demander une hospitalisation. Elle va donc nécessiter une nuit de plus à l’hôpital si cela s’avère indispensable selon l’avis du professionnel de santé.

À quoi doit-on s’attendre au cours de ce type d’intervention chirurgicale?

Dans la plupart des circonstances, il ne suffit qu’une seule consultation de quelques heures pour effectuer l’extraction de plusieurs dents. Lorsque le patient commence par ressentir des malaises, l’opération pour lui retirer ses dents peut nécessiter plusieurs séances.

Le médecin chirurgien tente généralement d’extirper les dents avec des forceps. Au cours de cette consultation, il peut se heurter à des molaires ou canines endommagées ou d’autres complications. C’est à cet instant qu’il fera recours à une anesthésie locale afin d’engourdir la zone autour de la dent.

Rappelons que ce type de sédatif local est juste approprié à l’extraction d’une ou deux dents, ce qui en soi est routine. Le plus souvent, une antibiothérapie prophylactique peut être suggérée aux patients. 1 à 2 comprimés d’antibiotique seront pris 2 heures avant l’opération.Lorsque le dentiste et chirurgien sera face à un retrait de plusieurs canines ou molaire de suite, il sera contraint d’effectuer une sédation intraveineuse.

Une autre forme de sédation est celle connue sous le nom d’anesthésie générale ou la sédation IV. Le patient se trouve alors totalement sédaté. Cette option est prise dans les situations où le professionnel médical anticipe de potentielles complications pour l’intervention. Cela aura pour impact de rallonger de quelques heures ce qui aurait été une simple intervention de routine. Ce type de procédé est aussi choisi par les chirurgiens-dentistes lorsqu’ils sont en face de l’extraction de plusieurs dents. Si le médecin juge qu’il faut pratiquer une anesthésie générale, cela donnera suite à une prise de sang et un rendez-vous chez l’anesthésiste.

LIRE :  Découvrez l'effet surprenant de la boisson Coca-Cola pour soulager l'angine

La sédation étant en place, le professionnel vérifie si le patient est bien endormi et qu’il ne ressent plus rien. À la suite de cela, il réaliser une incision au niveau de la gencive. Il fera délicatement décoller la muqueuse pour retirer les dents en mauvais état.

Il jettera un coup d’œil aux alvéoles qui auront probablement besoin d’être curetés et nettoyés. Pour ces patients qui auraient suggérés avoirs des implants dentaires dans le futur, de l’os de banque peuvent être rajouté à cet instant. En tenant compte du besoin, le chirurgien-dentiste devra trépaner le pourtour des dents pour pouvoir les retirer le plus aisément que possible. À la fin de toutes les extractions, il réalise la suture grâce au fil résorbable. Il n’y a pas d’inquiétude à propos de celui-ci, il se dissoudra tout seul au bout de 3 semaines environ. Si cela peut vous rassurer, toute l’intervention est indolore. Le contrôle des plaies suivra dans plus ou moins 3 semaines. Tout dépendra de l’intervention chirurgicale qui a été pratiquée.

Quels sont les soins à s’attendre à la suite de cette intervention?

Après n’importe quelle opération chirurgicale, il est indispensable que des soins soient prodigués. Cela est également vérifié après des extractions dentaires où le chirurgien buccal donne des instructions standard.

Parmi celles-ci, il y a:

  • Le maintien d’un gaz sur le site de l’intervention et le changer au besoin ;
  • Utiliser des analgésiques prescrits sur l’ordonnance si nécessaire ;
  • Une interdiction de fumer, d’éternuer, de tousser et de boire à l’aide de paille ;
  • Disposer de la glace ou d’une compresse froide ;
  • Suivre un régime d’aliments mous.
LIRE :  Peut-on travailler avec une discopathie dégénérative

À ces recommandations suivront d’autres comme le repos et la détente au cours des quelques jours en fonction du degré de traitement. Si les points de suture ont été utilisés, il est capital d’y prêter une attention particulière.

Au cours des premières 24 heures, il faudra aussi éviter de se rincer la bouche, quel que soit le liquide. Quand viendra le moment de brosser les dents, il faudrait que cela se fasse après chaque repas. Dans la pratique, le praticien doit y aller en douceur afin d’éviter d’occasionner des lésions. La brosse à dents recommandée dans ces cas est celle avec des poils ultras souples. Lorsqu’il s’agira de se rincer la bouche, l’eau froide sera le choix idéal.

Il faut aussi veiller à ne pas toucher l’endroit où l’extraction a été faite au risque de provoquer des lésions et un saignement. En revanche, il est tout à fait possible de brosser le côté opposé et même la langue afin d’enlever la mauvaise haleine postopératoire.Au cours des jours qui vont suivre, il est conseillé de manger des plats avec une consistance molle telle que les purées. Les nourritures froides sont fortement à privilégier. Les fromages, la glace, les compotes, le jambon et même les yaourts sont des mets à privilégier.

Les aliments salés, épicés ou acides sont tout autant à éviter. Il en est de même pour les boissons chaudes et celles alcoolisées. Au cours de la nuit, une nouvelle habitude devra être adoptée afin de faciliter le sommeil. Celle-ci consiste à prioriser une position surélevée. Vous devez recourir à de gros oreillers ou ajouter un second coussin.L’extraction de dents est une intervention qui peut survenir sur une ou plusieurs dents. Le nombre de celles-ci dépendra de l’ampleur de l’infection et des suggestions du chirurgien-dentiste.